Se libérer du libéralisme ?

La revue catholique La Nef clôt, avec son numéro du mois d’octobre, une grande enquête sur le libéralisme (« Se libérer du libéralisme ? ») qu’elle avait entamée un an plus tôt. Au sommaire : Alain de Benoist, « L’atomisation du monde », pp. 20-23.
L’ensemble des textes publiés dans le cadre de cette enquête seront repris dans un livre à paraître prochainement aux éditions Pierre-Guillaume de Roux.

1 thought on “Se libérer du libéralisme ?”

  1. Le libéralisme, dans ses deux acceptions (économique et sociétale, ou culturelle), finit par être ressenti comme une tyrannie de la liberté et une dictature du vide, qui oppriment l’être par l’avoir, ou la comédie sociale : il « épuise le sens de la vie » et dissuade l’homme de vivre en « donneur de formes ». Le rejeter est devenu une simple question de survie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.