A propos des « Illusions du progrès »

La réédition par les éditions de L’Age d’Homme, dans une nouvelle collection dirigée par Alain de Benoist et Marc Orsan, des Illusions du progrès, de Georges Sorel, n’est pas passée inaperçue. « L’œuvre de Sorel résiste à l’épreuve du temps. Elle conserve une profondeur et une pertinence indéniables à qui veut prendre la peine de la redécouvrir », écrit Frédéric Saenen dans La Presse littéraire (décembre, pp. 111-113). L’ouvrage a aussi été recensé dans Rivarol (4 janvier) et La Nouvelle Revue d’histoire (janvier-février).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.