Penser l’écologie jusqu’au bout

Jacques de Guillebon signe dans le numéro de mars de la revue La Nef un compte rendu du dernier livre d’Alain de Benoist, Demain, la décroissance : « Alain de Benoist délivre une salutaire critique d’un monde contemporain assujetti au libéralisme. De sa vaste érudition, le lecteur fera son miel ». Le livre fait également l’objet d’une note de lecture dans le numéro de mars-avril de La Nouvelle Revue d’histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.