Georges Sorel

L’essayiste allemand Karlheinz Weißmann signe dans l’hebdomadaire Junge Freiheit (23 mai) une longue recension du dernier numéro de la revue Nouvelle Ecole, consacré sous la direction d’Alain de Benoist à Georges Sorel et à l’histoire du syndicalisme révolutionnaire (« Recht ist, wo der Daumen links ist »).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.