Penser l’écologie jusqu’au bout

Dans la revue La Ligne d’horizon, fondée par François Partant, Simon Charbonneau consacre une longue note de lecture à Demain, la décroissance, d’Alain de Benoist : « Je dois avouer, sans aucune réserve, mon agréable surprise à la lecture de cet ouvrage qui témoigne d’une grande liberté d’esprit ». « Alain de Benoist, ajoute-t-il, a raison d’insister sur l’urgence d’une refondation complète de la pensée politique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.