« Redgards lucides »

Dans Rivarol du 11 avril, P.L. Moudenc rend compte à son tour de la parution de Demain, la décroissance : Alain de Benoist est « un veilleur, un visionnaire dont on connaît la capacité à se hisser au-dessus des modes et des idées toutes faites – quitte à heurter ceux qui lui reprochent des prises de position difficiles à étalonner, tant son indépendance se défi de l’esprit de chappelle. Son dernier ouvrage ne fera pas exception » (« Deux regards lucides », p. 11).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.